# 6 – Mon Tour de France Laineux – Tricoter local avec Bouclelaine (29)

Amis de la douceur soyez prêts ! Bouclelaine renverse les préjugés sur les laines locales (oui celui de « la laine de mémé, qui gratte, qui pique, qui est toute raide… ») et a retourné mon a priori sur l’angora.

IMG_0649

 

binic

 

Ce petit écheveau, tout de même 400 mètres pour 100 grammes, coloris Véronique, est un de mes butins du festival des Fibres aux fils. Je l’ai acheté sans trop savoir ce que j’en ferai  ( j’imaginais une nouvelle marinière, en bonne addicte aux marinières que je suis). Et puis j’avais dans ma to-do-list le pull Binic, modèle de De Rerum Natura prévu pour un fil que je venais de teindre. Sans trop savoir comment, je me suis retrouvée à tricoter ce Binic en Bouclelaine !

Et autant vous le dire, c’est parfait comme combo. La laine, déjà douce à l’achat, est devenue un vrai bonheur après lavages. Je n’étais pas spécialement portée sur l’angora, imaginant les petits poils se détachant du fil ou pour je ne sais quelle autre raison. Aucun petit poil de lapin ne traîne dans la maison ^^ (par contre serrer son petit dans ses bras en l’appelant son ptit lapin est fortement possible).

Bouclelaine en plus de détails, c’est une entreprise familiale, qui fait filer et teindre en Creuse du mérinos d’Arles élevé en France et du lapin Angora du Finistère.Seul bémol, on connaît peu de détails sur les élevages en questions ( conditions de vie des animaux ? label AB ?). Sur le stand, la personne que j’ai rencontrée était vraiment passionnée par son produit et m’a également parlé de toisons de Ouessant ( que je testerai plus tard peut-être !). Des vêtements tricotés donnaient un aperçu du rendu tricoté main, machine ou tissé.

La gamme de laine propose de l’Angora pur ( filé à la Filature de la Vallée des Saules), du mérinos-angora en 2 fils (12 couleurs) et en 3 fils (2 couleurs), les tarifs sont différents selon votre choix écheveau ou pelote. Des accessoires, vêtements déjà prêts à portés sont aussi proposés.  Les couleurs réelles sont vraiment plus lumineuses en réel que sur les photos actuelles du site.

Au final, ce pull prévu pour la garde-robe d’automne-hiver est déjà porté lors des fins de soirées dehors. Il est doux, souple et léger ! Un énorme coup de cœur pour cette laine.

——
Le site de Bouclelaine c’est là .

Le patron du Binic c’est ici.  

2 commentaires sur “# 6 – Mon Tour de France Laineux – Tricoter local avec Bouclelaine (29)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *